5 décembre 2019

Written by R.L édition Sarrebourg
logo rl

Christophe Dabescat a participé à une quinzaine de championnats de Franceindividuels en haltérophilie handisport. Les deux coupes de France par équipes qu’il a disputées se sont soldées par une victoire et une seconde place. Pour permettre à ce sportif souffrant d’une infirmité motrice cérébrale, de poursuivre ses brillantes études et de finaliser son mémoire, le Lions club du Saulnois a décidé de financer une secrétaire sur une durée d’un mois. Une preuve de plus, s’il en fallait une, de la générosité de ce club service du Saulnois.

Après les années sportives, Christophe Dabescat a eu le désir d’entreprendre les études qu’il n’avait pu poursuivre plus jeune. Mais pour écrire ou prendre des notes, il lui faut une secrétaire. Il s’est adressé à la Maison départementale des personnes handicapées et aux services de l’Etat pour obtenir l’aide que la loi lui octroie pour lui permettre de passer des examens dans de bonnes conditions.

Christophe poursuit actuellement un master 2 tout en poursuivant des recherches concernant le handicap en Lorraine de 1945 à nos jours. S’il bénéficie d’une aide en faculté, pour poursuivre valablement ses recherches extérieures il a besoin d’une secrétaire dont le service, n’est pas financièrement pris en charge.

Ces recherches sont de la plus haute importance pour lui permettre, une fois son master 2 validé, de poursuivre par une thèse franco-allemande sur le handicap. Pour les mener à bien, il devait composer avec la fatigue physique et les impératifs de délais fixés par la faculté qui lui impose de rendre son mémoire de master 2 au plus tard en juin 2016.

Handicap et IIIe Reich

En master 1, Christophe s’est intéressé au problème de l’euthanasie des personnes handicapées sous le IIIe Reich. Au cours de la réunion, il a fait preuve de ses connaissances et de son talent en faisant bénéficier son auditoire d’un exposé très clair et précis sur ce sujet assez peu connu. Il a cité le chiffre impressionnant de 70 273 handicapés victimes des pratiques barbares des nazis. Et de préciser qu’entre 1940 et 1944 rien de comparable ne s’est produit en France, aucun plan de mort systématique n’a été mis en place par les autorités de Vichy, même si beaucoup de personnes handicapées sont mortes en France de malnutrition ou de mauvais traitements.

L’orateur a indiqué que son ami Götz Aly a mis une identité à chaque mort dans les asiles allemands. Cela n’est pas possible en France, car la loi interdit d’ouvrir les dossiers médicaux avant 70 ou 130 ans. L’étudiant demande d’ailleurs que la France lève ce dernier tabou afin qu’il lui soit possible, dans la thèse qu’il envisage, que les handicapés morts dans les asiles en France soient enfin aussi identifiés.

 
Son Slogan
Melvin Jones
Son Slogan

On ne peut aller bien loin dans la vie si l’on ne commence pas d’abord à faire quelque chose pour quelqu’un d’autre

Melvin Jones